Cliquez ici pour la version en ligne

Cette étude vise à dresser un bilan actualisé des conséquences de la triple catastrophe, à identifier les moyens mis en oeuvre pour réhabiliter les territoires affectés et à fournir des éléments d'appréciation des coûts induits par la catastrophe.

Le rapport détaille plus précisément :

Au terme de cette étude, il est apparu que, trois ans après la catastrophe, les autorités japonaises mettent en oeuvre des moyens importants pour réhabiliter les territoires et décontaminer les lieux de vie dans le but de favoriser le retour des personnes évacuées. Ces dernières ont néanmoins progressivement pris conscience de l'impossibilité de revenir à leur existence antérieure et ont parfois recommencé leur vie ailleurs.

Le rapport a été réalisé par Fleur Gorre, consultante indépendante, avec le soutien de l'Autorité de sûreté nucléaire, de la Caisse centrale de réassurance, de la Croix-Rouge française, du Haut comité français pour la défense civile, du GIE Défense NBC et de Saphymo.